Quelle plate-forme numérique choisir ?


Une fois votre livre terminé, il vous reste plus qu'à le publier. Partons du principe, si vous le voulez bien, que vous avez choisi comme voie principale l'auto-édition et que vous souhaitez vous débrouiller par vos propres moyens (ce que je soutiens énormément.) Vous avez plusieurs options qui s'offrent à vous : celle de l'auto-édition uniquement en papier, auquel cas vous pouvez faire imprimer vos livres sur des sites comme lulu.com, ou l'auto-édition numérique. Pour ma part, moi qui suis dans l'auto-édition numérique ET papier sur le Kindle d'Amazon, sachez que la vente de livres papier ne représente que 10% de mes revenus. C'est peu, mais si j'y mettais un peu plus du mien, peut-être que ça deviendrait envisageable. Quoi qu'il en soit, là n'est pas la question. Je vous propose donc de vous tourner vers différentes plate-formes numériques. Parce que, oui, si vous voulez vivre de l'auto-édition, c'est encore la meilleure des façons de faire.

Nous allons donc ensemble faire un rapide tour d'horizon des différentes plate-formes qui s'offrent à vous, mais je tiens avant tout à préciser que je n'ai pas essayé tous ces supports. Je me suis contenté de Kobo et de Kindle. Les résultats sont sans appel.

À l'époque, j'avais essayé de publier mon premier livre numérique (L'Omerchat) un peu partout sur internet, sur tous les supports et toutes les plate-formes possibles et imaginables. Stop ! Ce n'est pas la bonne solution. Il faut se focaliser. Je m'explique. En publiant sur de nombreuses plate-formes en même temps, je pensais pouvoir attirer une partie des lecteurs de ces différentes plate-formes et les réunir sur ma page Facebook. En soi, l'idée n'était pas mauvaise. « Un livre pour les gouverner tous, et dans les ténèbres les lier ». Bref... Trêve de conneries. L'idée aurait même pu être bonne si j'avais déjà été connu à la base où si j'avais un réseau pour me soutenir. Or, ce n'était pas le cas. C'était la pêche aux lecteurs et autant vous dire qu'elle n'était pas bonne (mais alors pas du tout). Et puis, je me suis rendu compte que je passais tout simplement sous les radars. À ne pas assez me focaliser sur une plate-forme pour me faire connaître dessus, je me suis tiré une balle dans le pied. L'Omerchat n'a jamais connu de succès. Il est toujours resté dans les abysses de tous ces sites marchands.

Et puis, j'ai décidé de me focaliser, justement. Pour ça, je me suis tourné vers ce que je connaissais. À savoir : le Kindle d'Amazon, et Kobo. J'ai d'abord décidé d'utiliser Amazon. Je ne vous cache pas que, même sil s'agit du géant américain de la distribution du livre numérique, j'ai été déçu, au départ. Pourquoi ? Parce que je m'y prenais comme un pied en promotion, évidemment. Mais cela fera l'objet d'un prochain article. Ce dont nous allons parler, c'est des avantages et des inconvénients de chacune de ces deux plate-formes.

Amazon :

- Amazon est infiniment plus utilisé que Kobo.

Voilà. Ça s'arrête là. Mais alors, quand je vous dis « infiniment plus utilisé », je mâche mes mots, croyez-moi ! J'ai réitéré l'expérience de Kobo, récemment. Et comme je vous l'ai dis, les résultats sont sans appel. 0 ventes. 0 ! Un beau zéro pointé ! Alors, je sais que ce que j'écris là peut faire grincer des dents les auteurs qui sont aussi sur Kobo, mais franchement... Pour moi, c'est incomparable. Je vis à 100% de l'écriture et sans aucune aide et ce n'est certainement pas grâce à Kobo. Loin de moi l'idée de faire de la pub à Amazon, mais si vous deviez choisir une plate-forme pour vous faire connaître et pour gagner un peu d'argent, ce serait le Kindle, à n'en pas douter. J'ai vendu des milliers d'ebook sur le Kindle mais zéro sur Kobo. Alors, j'en vois déjà certains me dire que je n'ai pas fait assez d'effort, que Kobo c'est chouette, etc... Non. Si vous voulez vous faire connaître, devenir un auteur indépendant et gagner de l'argent pour vivre, vous n'avez pas le choix, c'est Kindle. Je suis catégorique sur ce point là. Je ne connais personne qui vive de l'auto-édition numérique sans passer par Amazon. Et si vous connaissez quelqu'un dans ce cas-là, envoyez-le moi vite ! J'ai beaucoup de questions à lui poser...

Pourquoi ?

KDP select, bien entendu. Le programme de fidélité d'Amazon qui permet à ses clients de télécharger des livres numériques à souhait pour 9,99 euros par mois. Qu'est-ce que cela signifie ? Que les auteurs touchent une part du fond mondial de KDP en fonction du nombre d'emprunts et de pages lues de leurs livres via l'abonnement Kindle. Personnellement, presque 50% de mes revenus sont liés à l'abonnement Kindle. Comme quoi, vous voyez, quand on est un auteur auto-édité dans le numérique, on ne peut clairement pas s'en passer.

Mais au fait, ça sert à quoi, ce machin select, quand on est auteur ?

Le KDP select vous permet de bénéficier d'une meilleure mise en avant sur Amazon, mais également d'avantages non-négligeables tels que : l'offre éclair, l'offre du mois, les jours de gratuité, etc, etc...

Cela dit, si vous doutez encore de mes paroles et que vous souhaitez expérimenter par vous-même les possibilités des différentes plate-formes de diffusion numériques (et pas que), je vous laisse là une lise non-exhaustive des différents sites proposant ces services que j'ai pu trouver sur internet. Si vous avez de quoi la compléter, n'hésitez pas à le laisser en commentaire :) !

- KOBO

- The book edition

- Iggybook

- Bookeen

- Youscribe

- Google Book store

- Google play livre

- Fnac

- Epargine

- Chapitre.com

- Apple Ibook

- Cultura

Si certains d'entre vous ont des résultats concluants, n'hésitez pas à m'en faire part, je suis très intéressé.

Comme toujours, n'hésitez pas à partager !


0 vue